Patrimonie culturel

Découvrez le patrimoine culturel de la commune ci-dessous ou sur notre page facebook, à l'adresse suivante:

https://www.facebook.com/pages/Patrimoine-de-la-Ville-de-Furiani-Haute-Corse/720550141355046 

L'église de Saint Jean-Baptiste

Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, situé au lieu-dit Orticcione, en haut du village. Elle était à l'origine la chapelle de Confrérie Santa Croce. Après la destruction de l'église paroissiale Saint-Erasme qui lui était voisine, lors de la grande révolte contre Gênes au xviiie siècle, elle est devenue église paroissiale. Saint-Erasme qui a totalement disparue, avait été construite au xviie siècle pour rapprocher du village l'ancienne église paroissiale San-Martino qui était trop éloignée.

Chapelle Sant'Antone

Chapelle Sant'Antone, en contrebas du village, sur l'autre versant du vallon. Un sentier y conduit, ainsi qu'à une fontaine sous les châtaigniers.

Saint Pancrace, Santa Agata, Santa Lucia, San Clemente, San Domenico, San Nicolo et Sant Antone

Saint Pancrace, Santa Agata, Santa Lucia, San Clemente, San Domenico et San Nicolo étaient des chapelles romanes, elles sont à ce jour toutes en ruines.

Le Fort Sansonetti

Le fort génois a été détruit pour élargir la 4 voies dans les années 70

Tour paoline

600px-furiani tour paoline 1Au Moyen Âge Furiani était un fief seigneurial avec un château. La tour est ce qui subsiste de l'ancien château de Furiani. Elle a été entièrement rebâtie après 1763 par Pascal Paoli, d'où son nom de « Tour paoline ».
La tour de Furiani et la tour de Nonza sont les deux seules tours carrées édifiées sous Pascal Paoli.
Furiani était une des places fortes appartenant aux seigneurs de Bagnaria ; elle a été fortifiée depuis la présence pisane, du xie siècle au xve siècle, mais surtout par les Gênois.
Sur une plaque apposée au pied de la tour, il est écrit : « Cette tour carrée dont les échauguettes sont restées inachevées, a été édifiée par Pascal Paoli à l'époque de son généralat (1765 – 1769). Assiégé sept fois entre 1729 et 1769, Furiani fut à l'époque des révoltes, un haut lieu de la résistance contre la République de Gênes. La date de l'édification du clocher qui surmonte la tour est incertaine mais sa présence est notée en 1839 ».

Chapelle Sainte-Marie

800px-furiani-sainte-marie
La chapelle Sainte-Marie qui se trouve isolée à environ 2 kilomètres au sud du village et à 287 m d'altitude, soit un peu plus haut que le village, était la chapelle piévane puisque Furiani était le centre de la Pieve d'Orto.
La rénovation de la chapelle Santa Maria :
IMG 0057IMG 0058IMG 0059IMG 0060IMG 0061